Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 22 avril 2009

Bafouillages et montage de bourrichon

Vu, à la télévision, deux personnalités de la sphère artistique à qui on avait donné cinquante-deux minutes pour qu'elles mettent leur bêtise en abîme, au Centre Pompidou.

Devant une toile futuriste:

"- Tu ne trouves pas qu'on dirait l'espace? C'est ce que je me suis dit la première fois. Il n'y a rien sur Terre qui ressemble à ça. Même les motifs circulaires et le tourbillon... Ça pourrait avoir un lien avec la forme des planètes, non?

- Autrefois, dans les campagnes, les villages français étaient construits en rond pour empêcher le vent d'entrer. Ça faisait comme un cercle. Alors ça m'évoque plutôt la campagne française, juste après la moisson.

- Oui mais où trouve-t-on toutes ces couleurs? Dans l'espace, par exemple.

- Oui."


Devant une installation vidéo:


"- Une des ampoules tente de séduire l'autre. Elle essaye de voir par quel moyen y parvenir.

- Avec cette lumière et ces trois écrans ça fait très organique.

- Au bout d'un moment on ne voit plus trop l'ampoule. On voit...

- Comme une graine. Et il y a une sorte de fluide.

- Tu vois cette petite lueur? C'est presque spirituel, comme une peinture romaine. Tout autour, il y a cette lumière. Comme un halo.

- Un halo, oui."


Les deux imbéciles se sont quittés après avoir trinqué "à la rotondité de l'espace".

Commentaires

Comme je l'entends souvent: "c'est vieux comme Mérode"
Ce qui est mauvais doit être tu, rien ne sert ni à personne ni à rien d'en publier une "note" à gueuler "haut et fort'... Du silence s'il te plait et pas de crêpage de chignon, pas de télévision (à part celle de J.Lacan) sinon des Œuvres de rat, de litturatère ou de ce que tu veux mais rien d'autre.

Écrit par : Clément | jeudi, 23 avril 2009

Jacques Lacan? Parlons-en. Dans le genre bafouillage et montage de bourrichon, il n'est pas mal non plus. Ce pet-de-loup l'a bien cherché: il finit cité en exemple dans l'entrée "amphigouri" de mon vieux "Lexique du commentaire de texte":
"L'assomption jubilatoire de l'image spéculaire... manifeste en une situation exemplaire la matrice symbolique où le Je se précipite en une forme primordiale, avant qu'il ne s'objective dans la dialectique de l'identification à l'autre et que le langage ne lui restitue dans l'universel sa fonction de sujet." (Jacques Lacan, "Le Stade du miroir")

Écrit par : Marsyas | jeudi, 23 avril 2009

oui, lexique du commentaire de texte...

Écrit par : Clément | jeudi, 23 avril 2009

Si l'"Origine du Monde" est un con, alors est-ce que je ne risque pas moi aussi d'en devenir un vieux, suivant le principe de l'éternel retour, se demande l'amateur d'art qui a lu Nitche et Lacan avant de se reposer le septième jour devant un match de foot ?

Écrit par : Lapinos | jeudi, 23 avril 2009

Les commentaires sont fermés.