Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 28 juin 2009

Journal d'un blogueur 3

Dans l'espace réservé aux commentaires de quelques rares blogs, on retrouve tout l'esprit des conversations qui devaient avoir cours dans les salons littéraires. Une différence, toutefois: la langue écrite oblige à tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Voilà qui n'aurait pas déplu à La Bruyère, qui regrettait que "l'on parle impétueusement dans les entretiens, souvent par vanité ou par humeur, rarement avec assez d'attention: tout occupé du désir de répondre à ce qu'on n'écoute point, l'on suit ses idées, et on les explique sans le moindre égard pour les raisonnements d'autrui; l'on est bien éloigné de trouver ensemble la vérité, l'on n'est pas encore convenu de celle que l'on cherche."
Malheureusement, à constater l'ineptie des commentaires de la plupart des blogs, je dois bien me rendre à l'évidence que la coutume veut plutôt que l'on tourne sept fois sa plume dans son cul avant d'écrire.

Commentaires

Les apostilles aux faits-divers qu'on relève sur les sites de nos quotidiens sont également, pour la plupart, d'une vertigineuse imbécillité. Entre les pleurnicheries plus ou moins apotropaïques, les déblatérations et les appels à la vindicte, on trouve là tout l'échantillonnage de la sottise ordinaire... Intéressant pour un sociologue, peut-être, ou pour qui, comme Fruttero et Lucentini, éprouverait une fascination flaubertienne pour "la prédominance du crétin" ; déprimant pour un esprit pessimiste ou enclin à la rumination morose.

Écrit par : C.C. | mardi, 30 juin 2009

Je suis bien d'accord, Constantin. Mais au moins ne peut-on pas taxer ces commentateurs d'incuriosité. Pour ma part, je condamne moins la bêtise que l'incuriosité. (J'ajoute "La Prédominance du crétin" à mon ambitieuse liste de livres à lire cet été.)

Écrit par : Marsyas | mercredi, 01 juillet 2009

De la bêtise, R.Musil

Écrit par : Clément | jeudi, 02 juillet 2009

Je sèche. Si ca continue j'irai acheter une nouvelle plume.

Écrit par : stive | vendredi, 03 juillet 2009

Ptdr

Big up Brainy Marcy c toi brother en fait? parce que s'est moi qui te l'avaient di tout ca non? Abusé. En tout cas si ses pas sa jsuis trop escuse-me là mais j'avais dis pareil dans mon skyblog jt'ai fait montré. J'ai vu que t'avaient du beau monde dans tes friends. Ton blog gère trop. à mort.
Nan serieux abusé ça tue mdr.

Écrit par : skystive | jeudi, 09 juillet 2009

Il est regrettable que les friandises et les bons morceaux attirent immanquablement les mouches à merde.

Écrit par : Blind Horse | lundi, 13 juillet 2009

Le taulier n'a parfois que cette unique alternative: ou bien laisser les mouches bourdonner tranquillement dans l'espace des commentaires; ou bien leur déclarer la guerre, au risque de voir l'endroit envahi par les toiles de leurs mortelles ennemies, laissant ainsi celui-ci prendre des airs de vieille cave abandonnée. Et qui sait s'il ne s'estimera pas heureux, lors d'une prochaine "marinade", de pouvoir les compter, les regarder voler, les attraper ou même les gober... (Le filage de métaphores est peut-être aussi un moyen de tisser des liens sur la toile.)

Écrit par : Marsyas | mardi, 14 juillet 2009

"La puissance des mouches. Elles gagnent des batailles, empêchent notre âme d'agir, mangent notre corps."

Écrit par : Blaise Pascal | jeudi, 16 juillet 2009

Les commentaires sont fermés.