Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 20 juin 2011

"Et moi, et moi, et moi" 1

A l'occasion de mon vingt-cinquième anniversaire et à l'initiative de ma frileuse, quelques-uns de mes amis se sont prêtés au jeu du questionnaire suivant. L'amusant est que je ne connais pas l'écriture de chacun, et qu'aucun n'a signé. L'émouvant, à mes yeux bien entendu, est ce qui est écrit. J'en livre ici la première partie.

 

Si Marsyas était… un animal?

Un ver de terre pour sa souplesse de deplacement.

Scratch dans l’« Age de glace »…

J’hésite entre l’hippocampe et le ver de terre. Mais oui ça se compare!

Pas assez vif pour être « Scratch », pas assez mou pour être un ver…
Pourquoi pas un ornithorynque?

Un paresseux, c’est toi qui nous l’as dit lors du week-end parisien! Mais sinon c’est aussi parce que tu as de grands bras!

Un couguar

Une belle petite chouette parce qu’il est chouette.

Un coléoptère (j’aime bien le mot!)

 

Si Marsyas était… une boisson?

Une biere... Desole: l'habitude...

Une eau pétillante, évidemment.

Une boisson qui enivre mais pas qui saoule!

Une bière, indéniablement!

Une moinette bio

Une boisson délicieuse, enivrante, pétillante: du champagne champomy.

Du thé à la rose…

De l’eau de pluie, tantôt nuage, tantôt bruine, tantôt rosée, tantôt orage, etc.

Un bon cognac.



Si Marsyas était… une chanson?

Ce serait surement pas un tube de l'ete

La chanson qui tourne en boucle pendant mon cours de fitness.

Un tube des 80’s.

Avec ta chemise et ton pantalon rouge ce soir, je pense aux chansons de « Good Morning England ».

« Relax »

The Boxer?

« Daddy, Daddy cool,… »

La Bohème… un truc comme ça.

Destinée!

Tombez la tombez, tombez la chemise!!

L’Anamour